skip to Main Content
Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?
Reload Reload document
| Open Open in new tab

Download

Observatoire des trajectoires

Observer l’impact de l’accompagnement de la Mirec sur les demandeurs d’emploi. Identifier les étapes de notre accompagnement générant de l’anxiété chez le candidat accompagné, et définir les mesures à prendre pour améliorer l’expérience vécue auprès des Mire.

Le projet est mené par l’a.s.b.l. MIREC, Mission Régionale pour l´Insertion et l´Emploi à Charleroi, qui opère sur le territoire du Grand Charleroi

Le projet

Les bénéficiaires du projet sont les demandeurs d’emploi. L’objectif est d’étudier à la MIREC leur parcours, de l’analyser, d’en identifier les différentes étapes, définir le degré d’importance et d’anxiété que les bénéficiaires en ressentent, et de définir à terme les meilleures mesures à prendre pour améliorer l’expérience vécue auprès de la Mission Régionale.

En principe, les différents contextes vécus par les bénéficiaires, le secteur professionnel visé ou les spécificités individuelles n’entrent pas en compte dans la définition de ce parcours. Elles n’importeront qu’à la phase d’obtention des réponses au questionnaire qui sera conçu.

L’équipe s’est investie dans la démarche via la validation des étapes du parcours, l’identification des variables personnelles, la rédaction, le test, la validation et la passation d’un questionnaire. Celui-ci a été construit avec la collaboration de la MIREC, et a été soumis à autant de demandeurs d’emploi que possible dans le but de créer un schéma, « le schéma du parcours coloré », reprenant chacune des étapes de l’accompagnement sous un code couleur en fonction du niveau d’anxiété perçu (cfr. Pièce jointe). C’est donc 401 bénéficiaires qui ont répondu aux 58 items, en notifiant sur une échelle de 1 à 9 leur niveau d’anxiété, 9 étant le plus élevé.

L’objectif de la démarche est de réaliser une auto-critique sur l’accompagnement proposé aux demandeurs d’emploi, sortir le nez du guidon et prendre de la hauteur par rapport à nos pratiques et maximiser nos chances de résultats exploitables via une approche scientifique et ce afin d’étudier le parcours des bénéficiaires à la MIREC, l’analyser, identifier les différentes étapes, définir leur degré d’importance et d’anxiété et de définir à terme les meilleures mesures à prendre pour améliorer l’expérience vécue auprès de la Mission Régionale.

L’analyse est permise par un outil que nous avons élaboré, permettant d’aborder, pour chaque étape de notre accompagnement, le caractère anxiogène, les opportunités, les actions prioritaires, les attentes, sur base des ressentis identifiées par les bénéficiaires.

Dans cette démarche, la MIREC se fait accompagner par Acokima, start-up issue des recherches en intelligence territoriale et plus précisément par M. J.-J. GIRARDOT, Maître de conférences en sciences économiques au sein de l’Université de Franche-Comté.

Perspectives de développement du projet

  • Adaptation à notre environnement
  • Auto-critique sur l’accompagnement proposé aux DE
  • Sortir le nez du guidon et prendre de la hauteur par rapport à nos pratiques
  • Maximiser nos chances de résultats exploitables via une approche scientifique

Pour prendre contact

Rosaviani Julien (Directeur de production) – 0471/28.71.20 – julien.rosaviani@mirec.net

Pour en savoir plus

Questionnaire observatoire des trajectoires

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?
Reload Reload document
| Open Open in new tab

Download

Back To Top