skip to Main Content
Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?
Reload Reload document
| Open Open in new tab

Download

Comment améliorer l’accroche des publics pour les formations et options en manque de candidats ?

La pénurie de candidats à certaines offres d’enseignement et de formation professionnelle est un problème partagé par de nombreux acteurs de terrain. L’Instance Bassin Enseignement qualifiant Formation Emploi de Namur a interrogé une centaine de jeunes et de demandeurs d’emploi pour savoir comment adapter les messages et modes de communication pour mieux les accrocher et a organisé un séminaire de réflexion sur le sujet.

Les Instances Bassins Enseignement qualifiant Formation Emploi (IBEFE) ont été mises en place en 2015 en application d’un Accord de coopération conclu entre la Région wallonne, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Commission communautaire française (Accord du 20 mars 2014).

Instance Bassin Enseignement qualifiant Formation Emploi (IBEFE) de Namur opère sur un territoire composé de 33 communes. Il couvre les arrondissements de Namur et de Dinant, plus celui des communes de Doische et de Florennes.

Le projet

L’instance Bassin EFE est un lieu de dialogue et de concertation permanente entre les interlocuteurs sociaux, les acteurs locaux de l’enseignement qualifiant, de la formation professionnelle, de l’emploi et de l’insertion.

Elle a pour rôle d’apporter un appui au pilotage de l’enseignement qualifiant et de la formation professionnelle, en orientant l’offre en fonction des besoins du marché de l’emploi.

Elle développe également des projets communs visant l’amélioration des dispositifs locaux de formation professionnelle, d’enseignement qualifiant et d’insertion, au travers de la mise en place de pôles de synergies.

La difficulté à rassembler un nombre suffisant de candidats pour ouvrir ou parfois pour maintenir certaines offres d’enseignement et de formation professionnelle est partagée par de nombreux acteurs de terrain et concerne des offres dans des domaines et métiers différents, parfois eux-mêmes en pénurie.

Les causes de ce problème à mobiliser les publics sont multiples : mauvaise image des métiers, conditions d’exercice de certains métiers, problèmes d’orientation, de mobilité, etc. L’Instance Bassin Enseignement qualifiant Formation Emploi (IBEFE) de Namur a choisi d’aborder celui-ci sous l’angle de la communication.

Elle a organisé, le 9 mars 2020, un séminaire sur cette thématique. Celui-ci a réuni plus d’une centaine de représentants de différents organismes du territoire du Bassin de Namur :   opérateurs de formation et d’insertion pour adultes, conseillers du Forem, travailleurs au sein de CPAS, interlocuteurs sociaux, directeurs d’établissements d’enseignement secondaire qualifiant, chefs d’ateliers, enseignants, …

L’après-midi était consacrée à des ateliers de réflexion sur les pratiques actuelles et sur les pistes d’action à mener et outils à mettre en place pour améliorer la communication à l’attention des jeunes et des personnes sans emploi. En guise de préparation à ceux-ci, une centaine de jeunes et demandeurs d’emploi ont été interrogés sur ce qui les motive à travailler et à s’inscrire dans une option ou une formation ; ainsi que concernant les canaux qu’ils utilisent le plus ou pour lesquels ils ont une préférence pour rechercher de l’information ou encore pour s’inscrire en formation.

Perspectives de développement du projet

La journée a permis aux participants de se rendre compte de la nécessité de « professionnaliser » leur manière de communiquer et de définir une stratégie en la matière. A la demande de nombreux d’entre eux, l’IBEFE a pris la décision de proposer des suites au séminaire du 9 mars sous forme d’ateliers inter-opérateurs d’échange, de co-construction et de découverte d’outils de communication centrés sur la question suivante : « Comment toucher son public ? ».

Quatre ateliers sont prévus fin 2020 et début 2021 sur les thèmes suivants : 1. La présentation de son offre de services. 2. Les réunions et séances d’information et les modalités d’inscription. 3. Le Bouche-à-oreille et l’utilisation des réseaux sociaux. 4. L’organisation de journées portes ouvertes et d’événements originaux.

La mise en place d’une plateforme interactive d’échange d’outils, de bonnes pratiques, … en matière de communication entre acteurs de terrain est également envisagée.

Pour prendre contact

IBEFE Namur
Françoise Michiels, Coordinatrice
Tel : 081/24 95 52 – 0470/39 92 45
Email : francoise.michiels@forem.be

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus et accéder aux documents relatifs au séminaire (présentations des orateurs, résultats de la consultation des jeunes et demandeurs d’emploi, synthèse des ateliers) , consultez le site Internet de l’IBEFE.

Back To Top